Toutes les œuvres sur ce site appartiennent exclusivement à l'auteur. (Sauf mention contraire) . Au vu des articles L111-1 et L112-2 du code de la propriété intellectuelle, toute reproduction, diffusion publique, usage commercial seront par conséquent interdits sans autorisation du titulaire des droits. © Le Blog de Cata

samedi 28 février 2015

Gâteau au citron et son nappage

C'est un délice.....................




Ingrédients:
-200g de sucre
-120g de beurre fondu
-le zeste d'un citron jaune
-3 œufs
-150g de farine
-80g de jus de citron
-1 demi cuillerée à café de levure chimique

Glaçage:
-25g de jus de citron
-130g de sucre glace

vendredi 27 février 2015

Cuisine Roumaine - histoire, spécialités culinaires et boissons

Voici une petite présentation de la cuisine de mon pays de naissance la Roumanie.

Résultat de recherche d'images pour "CUISINE ROUMAINE"

Résultat de recherche d'images pour "PHOTOS ROUMANIE"Pour les photos et les recettes j'ai utilisé des liens du site numéro 1 de cuisine de Roumanie - http://bucataras.ro -http://www.bucataras.ro/

Ce sont des vrais spécialistes, des top-chefs de la cuisine roumaine qui vous invitent à voyager.
Vous pouvez les faire confiance et essayer leurs recettes (à traduire avec google).
J'ai ajouté aussi des recettes en français trouvées sur internet.
Je vais les faire moi-même, les ajouter et insérer fur à mesure les liens dans l'article.

Non aux idées reçues !

Je vous assure, selon l’endroit où vous mangez, la cuisine roumaine peut devenir l’un des points forts du voyage. La meilleure cuisine se déguste (comme partout) chez l’habitant.
Chez les paysans et sur les marchès, les produits sont sains et de grande qualité.

Comme tous les peuples, les Roumains et Moldaves pensent que leur cuisine est la meilleure du monde :)

Quelques spécialités avec les recettes associées:

- La Mămăliga : cette semoule de maïs, plat de base du paysan roumain, rappelle la polenta italienne. Elle accompagne un fromage blanc fabriqué à partir de lait de vache ou de brebis un peu aigre, la tochitura (mélange de viande de porc et de veau avec du foie de volaille), ou n'importe quel plat.
Reteta Mamaliga
Reteta mamaliga- bucataras.ro
Recette mamaliga
Recette ici
polenta crémeuse au parmesan- ma recette ici  reteta mea 


- Les Sarmale : feuilles de choux, de vigne, de betterave, farcies de riz, viande, champignons, herbes et légumes.

PhotoPhoto 
mes sarmales à la viande- yammmm                                                     au quinoa- original voir ma recette ici 
                                                                                    reteta cu quinoa


recette choux farcis à la viande avec du chou aigre     sarmale cu varza murata

- Les Ardei umpluţi : poivrons farcis de riz, viande, champignons, herbes et légumes.

 Retete Culinare - Ardei umpluti cu carnepoivron farci Ardei umpluti cu orez recette roumaine
reteta bucataras                                                                 recette en français
ma recette ici     reteta mea

  - Les Mititei ou mici : petites saucisses grillées à base de viande hachée, aillée et aromatisée ; à votre retour, vous serez peut-être tenté par la recette des mititei à base de collier et de gras de bœuf haché d'ail, de cumin et de gingembre en poudre et... bicarbonate de soude.

Oh la la que c'est bon....... si vous allez en Roumanie il faut impérativement goûter les mititei

Je vous conseil le restaurant Caru' cu Bere à Bucarest 

Voici une photo de leurs mititei dégustés en mai 2014.




                            ma recette en français                           
reteta  mea

- Racitura ou Piftie : mets roumain à base de gelée de viande de porc, préparé traditionnellement pour les fêtes de Noël et Pâques. Au sud, ce plat est appelé piftie.
ma recette ici                         reteta mea
- La Zacusca : assortiments de légumes, d'herbes et de champignons hachés menu et conservés dans l'huile, le vinaigre ou la saumure. On les sert en apéritif : purée de champignons aux poivrons doux, à la tomate et à l'oignon, purée d'aubergine, etc.

c'est un caviar de légumes......très bon

zacusca Retete Culinare - Zacusca de vinete
 recette en français                                           reteta de pe bucataras.ro





 reteta mea aici      


ma recette ici












- La Ciorba ţărănească de légume : soupe aigre traditionnellement à base de son fermenté (le fameux borş). Elle met en scène toutes sortes d'ingrédients : betterave, cèpes, herbes aromatiques, pommes de terre, mais aussi lard, bœuf, poulet ou tripes.
La ciorba se trouve aussi en version plus simple : aux haricots, aux lentilles... souvent accompagnées de croûtons.
 
La plus fameuse c'est la "ciorba" aux tripes- avec de l'ail, crème, vinaigre...
Je vous assure c'est délicieux.
Allez au restaurant Caru' cu Bere à Bucarest un très bon rapport qualité/prix - les prix  sont raisonnables- voici leur soupe aux tripes


recette en français                                          reteta de pe bucataras.ro

ciorbadeburta


Ciorba de fasole- soupe de haricots
 reteta bucataras.ro
  ma recette ici               reteta mea

- la Tochitura (mélange de viande de porc et de veau avec du foie de volaille)

recette ici
  reteta bucataras.ro

- Les Muşchi : grillades (grătar) de filet mignon le plus souvent de porc, parfois de vacă (bœuf). Souvent l'un des trois seuls plats proposés dans les restaurants.


reteta bucataras.ro


- La Plăcinta cu brânză ou brânzoaice : inspirée de la cuisine ottomane, la plăcinta occupe une place de choix sur la table familiale des jours de fête. Entre le borek et le baklava, ce type de feuilleté, salé (à la viande, au fromage et aux herbes), ou sucré et mielleux.


                    reteta bucataras

ma recette ici

autre recette  ici          reteta aici

- Mucenici

Préparés et mangés strictement le 9 mars, lorsque les Roumains célèbrent la fête des 40 martyres, les mucenici sont fait de pâte douce au levain et cuite (ou bouillie), glacée au miel et noix. Le dessert est modelé dans un 8, ce qui est à retenir.

ma recette ici
reteta mea aici 

- Les Papanaşi moldoveneşti : des beignets sucrés au fromage blanc et à la vanille, qui se dégustent chauds, avec de la crème fraîche.

 
 reteta bucataras.ro

- Les Pîrjoale moldoveneşti : boulettes de viande hachée et grillée, avec de l'ail et des herbes.

 Retete Culinare - Parjoale by gabyrecette ici
 reteta bucataras
                                                                                                 

- Savarina: c'est vraiment le gâteau de mon enfanceIl est surement inspiré par la recette française- baba au rhum .

      ma recette


     reteta mea




- Le Cozonac : gâteau brioché aux raisins de Corinthe, aux loukoums, aux noix, au pavot, etc., servi les jours de fête.
                                                                   
reteta mea Cozonac- Briosa "Omida" 
 sau aici 


                                                                        ma recette ici

ou ici


- Les Alivenci : feuilletés

Retete Culinare - Alivenci moldovenesti
reteta bucataras.ro

- Les fromages : on retrouve le même type de fabrication d'un bout à l'autre du pays. Achetés à la bergerie, le caş et l'urda, au lait de brebis frais, de vache ou de bufflonne, sont fameux et nature. On en trouve en vente le long des routes de montagne. Sur la table, il manque rarement la telemea (fromage de brebis salé, sorte de feta), qui accompagne les tomates.


Particularités:
La cuisine roumaine et moldave reste liée à ses racines paysannes et très influencée par les saisons : l'été, fruits et légumes sont consommés frais, alors que l'hiver, les légumes et les fruits frais sont remplacés par des conserves au vinaigre. La géographie contrastée a aussi conditionné la diversité des préparations culinaires.
Chez les paysans et sur les marchès, les produits sont sains et de grande qualité.





Viandes
La cuisine roumaine/moldave utilise moins que d'autres la viande bovine. L'explication de cette faible consommation de viande de bœuf est historique (voir plus bas).
« Dans le cochon, tout est bon ». Le dicton se vérifie en Roumanie, où rien ne se perd dans cet animal et tout se mange, même les os qui servent à la confection d'une soupe, la ciorbă de oase.
L'explication de la grande consommation de viande de porc dans la gastronomie traditionnelle roumaine s'explique par son histoire : les principautés roumaines ont été longtemps vassales de l'Empire ottoman, payant au sultan un tribut comprenant des troupeaux de vaches et de moutons aux cours des xve et xvie siècles, de sorte que la viande de porc (haram dans la cuisine islamique, voir Coran, V, 3) et celle de volailles sont devenues majoritaires dans les assiettes valaques, transylvaines.

Les gibiers
Dans les forêts roumaines, on trouve en abondance du gibier (dont de l'ours, du faisanetc.). Mais dans le commerce, on trouve rarement du gibier frais car les chasseurs le gardent pour leur propre consommation ; il est souvent importé et congelé.

Les abats
Les abats, ont une place prépondérante dans la cuisine roumaine. Ils sont intéressants car moins chers et plus nourrissants que la viande. On retrouve les abats dans les plats comme le drob, la ciorbă de burtă ou les caltaboși.

Les charcuteries
Le porc, le bœuf et le mouton servent à la confection de charcuteries roumaines. Il existe une grande variété de charcuteries en Roumanie, comme la slănina, le tóbă, le lebarou encore le sângerete. Peu d'entre elles sont vraiment originaires de Roumanie, l'influence des voisins étant très marquée.
Les charcuteries les plus réputées sont les saucisses de Pleșcoi et le fameux salam de Sibiu qui est considéré comme une denrée de luxe.



Les poissons
L’habitat avec la plus grande biodiversité, patrimoine naturel et de l’UNESCO des zones protégées, le Delta du Danube comprend 325 espèces d’oiseaux, 43 espèces de mammifères et 136 espèces de poissons. 

Les principaux poissons cuisinés dans les cuisines roumaines sont la Sandre (salau), la carpe (crap), l'Alose pontique (scrumbie) et l'Anchois (hamsie). Mais d'autres poissons d'eau douce ou de mer sont aussi pêchés comme la truite (pastrav), le silure (somn), lebrochet (stiuca) ou l'esturgeon (nisetru). En Roumanie et Moldavie on consomme également des écrevisses (raci) qui sont toujours accompagnées de scorcolga.
 

La chose la plus iconique dans le delta de Danube, est le potage de poissons.


Les pâtisseries
Les desserts les plus connus de Roumanie sont liés à des traditions religieuses. Il en est ainsi du cozonac qui se mange pour Noël, de la pasca pour Pâques, des sfințișori le 9 mars, ou de la colivă lors des enterrements.
Le kürtőskalács est un gâteau des Hongrois de Transylvanie. Les plăcintă sont très populaires en Roumanie. Certaines pâtisseries roumaines sont d'origine turque, comme le halva, la baclava ou encore leloukoum, qui se dénomme rahat. À noter que le loukoum est utilisé comme ingrédient dans beaucoup de recettes pâtissières roumaines comme le cozonac, les cornuletes ou le salam de biscuiti.

 Retete Culinare - PascaPască — Wikipédiarecette Pasca
 reteta Pasca bucataras

Mes créations   :-))) Pasca

ma recette au fromage ici      reteta cu branza

 autre recette ici   alta reteta aici

 Les oeufs peints 
En Roumanie, où plus de 85 % de la population est orthodoxe, Pâques est une fête très importante.
À cette occasion, les Roumains peignent des oeufs pour décorer la table du repas pascal ou pour offrir à des gens qu’ils aiment. Le rouge, qui rappelle le sang du Christ, est la couleur la plus utilisée. Mais on trouve aussi des oeufs peints de toutes les couleurs.
Au matin de Pâques, commence un petit jeu qui va durer toute la semaine et qui consiste à frapper son oeuf peint sur celui de son voisin en disant « Hristos a înviat » (Christ est ressuscité).
L’autre doit répondre : "Adevarat ca a inviat" (Il est vraiment ressuscité).
Celui dont l’oeuf reste intact remporte le jeu ! Pendant les jours suivant Pâques, les Roumains se saluent d’ailleurs en répétant cette phrase rituelle. 
 oeufs peints paques roumanie

Les oeufs peints et décorés ; un véritable art en Roumanie

oeuf tradition de paques
Peindre les oeufs est une tradition pascale très ancienne en Roumanie, devenue un véritable art.
On commence à peindre les œufs le Mardi Saint et on finit le Vendredi Saint au plus tard.
Les œufs sont décorés de motifs folkloriques et de symboles chrétiens.
Mes oeufs peints

ma recette ici       reteta mea
 PhotoPhoto

Oua de Paști vopsite natural- ro                                      L'œuf de Pâques orthodoxe teint naturellement - fr
ma recette ici        reteta mea

Boissons

Attention : la tolérance d'alcool au volant est de 0 g/l !

Alcools et spiritueux
La tuica, prélude au repas (un alcool de prune), vous installe dans la convivialité d'une tablée, pourvu que vous la buviez cul sec et répondiez au Noroc ! (« Bonne chance ! »). 

Présente dans tous les restaurants, elle est généralement bien meilleure distillée « à la maison » à base de mélanges de prune, pomme, poire, raisin et même betterave !
Ceux qui cherchent la douceur apprécieront l'afinata, liqueur de myrtille faite dans les montagnes.


Vins et vignobles
    La Roumanie produit des vins de mieux en mieux reconnus.
    La production des vignobles roumains est de qualité très inégale, mais il existe quelques bons crus comme le Carireh, et le Ceptura Serv. On aime aussi le vin du Domeniul Coroanei Segarcea. Essayez le vin liquoreux de Murfatlar : Lacrima lui Ovidiu (la larme d'Ovide, en souvenir du poète latin exilé à la mer Noire), à servir bien frais. Beaucoup le considèrent comme le meilleur vin de Roumanie.
    Bon à savoir : la plupart des vins précités sont vendus au duty-free de l’aéroport de Bucarest (ça évite de s’encombrer pendant le voyage !).
    Essayez de trouver des petits propriétaires qui ont fait le choix de la qualité : du côté de Jidvei (Alba), Cotnari (Iaşi), Valea Călugărească, Lechinţa (entre Bistriţa et Dej) et surtout Soreşti-Blăjani. Soyez prudent et évitez les vendeurs le long des routes. Les cépages sont déjà bien connus : merlot, cabernet, sauvignon, pinot, riesling, traminer, muscat. Mais il y a aussi d’étonnants cépages locaux (grasa, frâncuşa, fetească, busuioacă, etc.).
    Les Roumains coupent parfois le vin blanc ordinaire d’eau gazeuse glacée (siphon sur la table). C’est désaltérant.

    La bière (bere)
    La bière coule à flots. Blonde, plutôt légère, elle est calquée sur le modèle des pils allemandes. Les pressions sont généralement excellentes (commander o halbă, la chope d’un demi-litre). Il est bien agréable de savourer sa mousse dans un jardin d’été (grădină de vară). Préférez les marques roumaines (même si elles ont souvent des noms germaniques !) aux étrangères.
    En Bucovine, testez la bière Suceava à la pression. En Transylvanie, la bière de Miercurea Ciuc, brassée avec une eau très pure. Les bières brunes valent aussi le détour : la Silva ou l’Ursus. À Timişoara, ne pas manquer la sublime Terapia non filtrée, brassée par la Fabrica de Bere.
    Avec le taux de 0 % exigé au volant, la plupart des restos et bars proposent aussi des bières sans alcool.

    L'eau minérale
    L'eau se dit apă minerală. Le pays est riche en sources, et l'eau du robinet n'est pas toujours recommandable. Quand vous demandez de l’eau minérale (apă minerală), on vous sert de l’eau gazeuse, la plus consommée ici. Demandez apă plată si vous n’aimez pas les bulles.
    Borsec est l'un des meilleurs eaux minérales dans le monde, avec plus de 400 ans de tradition étant largement acclamé à impérial. cour de vienne. 
    Borsec est naturellement gazeuse, sa qualité certifié par plus de 24 médailles et beaucoup de diplômes gagné au cours des années. Le dernier entré en 2004 la reconnaissance internationale de l'eau de la dégustation concours de Berkeley ressorts- west virginia/usa où borsec a remporté la médaille d'or pour le meilleur goût de l'eau embouteillée gazéifiée. Borsec est embouteillée à la source en Transilvania/Roumanie, et est exporté dans de nombreux pays worlwide

    Le café
    Le café se dit cafea. Les restaurants et cafés ont quasiment tous mis de côté le café à la turque, héritage de la présence ottomane, au profit de l'expresso et du café filtre. Il est en revanche fréquent de se voir proposer un café à la turque chez l'habitant.

    Les boissons sucrées
    Comme boisson sucrée traditionnelle, la Roumanie produit la socată. On peut également noter l'existence du Fanta Socata qui est un soda dérivé de la socată.

    Histoire et influences de la cuisine roumaine

    Latinisation de la gastronomie
    Dès le premier siècle de notre ère, les romains latinisent les daces qui sont les ancêtres des roumains..
    Dans la gastronomie, il en résulte, un goût certain et ancré dans les siècles, pour les pâtisserie à base de fromage, comme le alivenci, le pasca les brânzoaice. Introduction de la mămăligă par les romains qui consomment de la bouillie de millet qui s'appelle déjà polenta. Et les fameux plăcintă, gateau d'origine romaine.
      Petite-grande précision:
      Dacia est un constructeur d'automobiles roumain, filiale du groupe français Renault.
      Son nom correspond à la forme roumaine ou latine du nom du territoire occupé par les ancêtres traditionnels des Roumains : la Dacie.
      Le mot Dacie (du latin Dacia) vient du nom romain de ses occupants principaux, les Daces.


      covrigi

      L'influence grecque
      On trouvera des influences hellènes dues à la proximité géographique de la Grèce. Il existe un fromage roumain qui se rapproche de la feta grecque, c'est le telemea. La moussaka est consommée en Roumanie, mais les aubergines ont fait place aux pommes de terre. Et le fameux tarama, a son équivalent roumain, le salată de icre. Les covrigi viendrait des marchands grecs

      La domination ottomane
      Pendant des siècles, la Roumanie est sous la coupe de l'Empire Ottoman. La domination turque a embellit la table roumaine et surtout celle des jours de fête : hors-d'œuvre à base d'aubergines, de poivrons ou autres légumes confits, diverses préparations de viande épicée comme les chiftele, le ghiveci et la ciorbă de burtă- soupe aux tripes.
       Et surtout un incomparable cortège de friandises : les pâtisseries où s'associent le miel et les noix comme lebaclava, le halva et le rahat qui est utilisé dans des gâteaux tel que les cornulete.
      Le café se boit à la turque en Roumanie.

      L'influence germanique
      șnițel
      Au xviie siècle, la Roumanie est devenue vassale de l'Empire Austro-hongrois. L'influence germanique se manifeste par la présence du șnițel, du lebar, et dans les entrées, le gulaș (goulash) et de la bierre.

      L'époque moderne L'influence française
      L'amitié franco-roumaine date de l'époque où Napoléon III a permis la création de la Roumanie indépendante. Cette sympathie pour la France a engendré un certain engouement pour la culture française en Roumanie. De ce fait, la cuisine roumaine a été influencée par la gastronomie hexagonale. La plus claire ressemblance entre la table roumaine et française est la choucroute. Les roumains sont comme les alsaciens, de grands consommateurs de choucroute. Mais d'autres plats prouvent l'apport de la gastronomie française dans la cuisine roumaine comme, le cordon bleu, le sângerete qui est une adaptation du boudin noir pour les palais roumains. Mais l'influence française dans la gastronomie roumaine se manifeste surtout dans la pâtisserie, notamment avec le lapte de pasăre (îles flottantes), le Joffre ou l'Amandine.Retete Culinare - Amandine

      Exportation de la gastronomie roumaine dans le monde au xixe siècle

      Le pastrama roumain est importé à New York, aux États-Unis, par des émigrants juifs roumains vers 1872, et se dénomme là-bas pastrami par l'influence du salami.

      Ma recette au poulet ici                                      Reteta de pastrama de pui

      Pastrami de porc recette                                                                                Reteta pastrama de porc

      L'influence russe
      La cuisine russe est représentée sous diverses formes, dont les zacuscă qui se présentent généralement en canapés. Le mot smântână désignant la crème fraîche, dérive du slave smetana.

      Salade russe - « Salade Olivier » - ma recette ici                                reteta aici


      La gastronomie roumaine dans le monde aujourd'hui
      Début de ce siècle, est apparu le Fanta Socata qui est un soda dérivé de la socata. En août 2009, le magiun de prunes de Topoloveni remplace la marmelade des américains dans toutes les bases de l’OTAN.

      magiun

      La Roumanie tente de protéger et de faire connaître ses produits du terroir, non seulement au niveau national, mais aussi au niveau européen. 
      En 2010, le magiun de prunes de Topoloveni a déjà obtenu l’appellation d’origine protégée. 







      Parmi les prétendants à une protection, on compte entre autres les saucisses de Pleșcoi, mais aussi le salam de Nădlac et le savoureux pain de Pecica
      .













      Voici un récapitulatif de spécialités rouaines :
      - l'Afinată, les Alivenci, les Balmoși, la boisson Bragă, les Brânzoaice, le Bulz, le fromage Burduf, les Caltaboși, la Ciorbă de burtă, la Ciulama, les Cocoloși, le cake Cozonac, les pâtisseries Cornulete, le cognac Divin, la Horincă, la Mămăligă in paturi, les Mititei grillés, le Moëlleux de haricots blancs, le fromage Năsal, l'Ostropel, la Palincă (une eau de vie), le Pelin (un vermouth), les Plăcinte (feuilletés) au fromage, aux épinards, à la viande et autres, les Poivrons farcis, les Potroace, le salami de Sibiu, la Salată de vinete, les feuilles de chou farcies Sarmale, la Scorcolga, la boisson fraîche Socată, les Sfințișori, la Tochitură, l'eau de vie de prune nommée Țuică, la liqueur Vișinată (aux griottes), la Zacuscă de légume.

      Sources: Wikipedia, routard.com, bucataras.ro

      Autres articles connexes:
      - Roumains célèbres
      - Bucarest ou le petit Paris
      Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

      miammm .....

      a target="_blank" href="http://www.hostingpics.net" title="Hebergeur d'image">Hebergeur d'image

      the moneytizer